Les médias passent à une vitesse supérieure à 2.0

Les médias sportifs n’ont pas été épargnés par la mutation digitale et ont été contraints de revoir leur modèle d’affaires ainsi que leur offre.

Les effets de l’ubiquité des mobiles et des réseaux pour les médias sportifs

L’étude effectuée l’année dernière par Deloitte avait révélé que 70% des Français possédait un Smartphone et que 900 millions d’individus s’en servent quotidiennement. Les médias sportifs sont contraints d’ajuster leurs appuis digitaux à ce récent phénomène.

  • La conception d’applications : Lorsqu’un article est publié, il sera ainsi possible d’y émettre des notifications push.
  • La place centrale des réseaux sociaux dans l’accessibilité des informations : 51% des internautes utilisent ces plateformes.

Les prestations exemplaires de la presse sportive américaine

Aux États-Unis, les médias de toutes les catégories sont avant-gardistes dans la mutation numérique en offrant des contenus appropriés pour le web (comme le reportage du ‘New York Times’ qui se fait en réalité virtuelle) et des applis destinées aux smartphones (à l’image de celle de ‘Sports Illustrated’ et les personnalisations qu’elle offre).

Chaque mouture doit bénéficier d’une ligne d’édition particulière et incorporer des contenus customisés. Les articles paraissant sur les portables doivent notamment être plus courts pour captiver le lecteur qui prendra l’occasion de le lire dans ses temps libres. Côté français, on retrouve une approche similaire avec ‘France Football’.

L’orientation des sites autour de l’environnement médiatique et surtout du football est un passage obligé pour asseoir d’une politique d’accroissement. Toujours dans l’Hexagone, ‘Le 10 Sport’ donne le ton avec ‘Le10Shop.com’ et sa vente de produits dédiés aux fans du Paris Saint-Germain, de l’Olympique de Marseille ou de l’ASSE.

Le web publicitaire, un financement révolutionnaire

Devant la diminution des revenus publicitaires, les médias ont adopté des techniques novatrices de publicité :

  • Pendant l’Euro 2016, les têtes pensantes de chez ‘So Foot’ ont choisi de faire du ‘brand journalism’ en publiant dans le flux de leur portail un article faisant la comparaison des joueurs espagnols avec des modèles de la marque Porsche.
  • Le ‘content discovery’ redirige les internautes vers des articles qui pourraient les séduire.
  • La ‘native advertising’ favorise des contenus de qualité et complète les informations sur l’article qui vient d’être lu.

Laisser un commentaire