La formation professionnelle a le vent en poupe

Aujourd’hui, les filières de formation professionnelles sont bien plus réputées que les voies d’études générales. D’une part, elles sont plus qualifiantes et proches du monde du travail. D’autre part, elles permettent d’ouvrir directement des perspectives d’embauche sur un marché de l’emploi en progression. De plus en plus de jeunes sont attirés par ces formations, mais également d’adultes en reprise d’études ou en reconversion.

Les stages d’études en entreprise

Ils sont inclus dans de nombreux cursus en formation initiale. Ce sont des stages plus ou moins longs et obligatoires pour obtenir un diplôme. Lorsqu’ils durent moins de trois mois, ils n’ouvrent droit à aucune rémunération. Au-delà, les élèves doivent recevoir une gratification mensuelle. Généralement, ils durent entre un à six mois et sont répartis sur une à trois années d’études. Ils peuvent être effectués dans plusieurs entreprises différentes et font systématiquement l’objet d’une convention de stage.

Les études en alternance

En formation initiale ou continue, les jeunes ou les personnes en reprise d’étude ont accès à cette voie partagée entre les cours théoriques en centre de formation et les périodes de stage en entreprise. Tout au long de l’année, l’élève est inséré dans le monde de l’entreprise et apprend sur le terrain. Il signe avec l’entreprise un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation qui lui donne le droit à une petite rémunération. Cela permet aux jeunes d’accéder à une forme d’indépendance et aux plus âgés de se réorienter en gardant un niveau de vie.

La formation tout au long de la vie professionnelle

Lorsque l’on est salarié, il est possible d’effectuer une formation dans le cadre de ce dispositif. Chacun d’entre eux dispose d’un compte personnel de formation géré par la Caisse des Dépôts et des consignations. En fonction des heures indiquées dans la déclaration des heures de travail par les entreprises, vous accédez à un nombre d’heures de formation, qu’il est possible de cumuler sur plusieurs années. Ces cours sont proposés par des organismes agréés. À partir de l’année prochaine, les travailleurs indépendants devraient pouvoir y accéder.

Laisser un commentaire